> > L’Association BBCA lance le label Bâtiment bas carbone

L’Association BBCA lance le label Bâtiment bas carbone

Publié le 26.02.2016

Réservé dans un premier temps aux bâtiments neufs de bureaux (hors IGH) et de logements collectifs, le label BBCA entend, comme la démarche de labellisation volontaire BBC avait anticipé la RT 2012, préfigurer en partie la Réglementation Bâtiment Responsable 2020 et mettre la question de l’empreinte carbone des bâtiments au cœur des préoccupations des acteurs du secteur.

Délivré par Cétivéa pour le tertiaire et Promotelec et Cerqual dans le logement ce label va permettre de valoriser durant tout le cycle de vie d’un bâtiment les démarches qui vont contribuer à réduire ses émissions de carbone.  Actuellement, dans les bâtiments neufs 1 m² de bâtiment construit génère environ 1 tonne de C02. L’ambition de l’association est de diviser par deux ces émissions de carbone pour atteindre 500 kg de C02 par m² construit.

Le référentiel BBCA

Il consiste à convertir en points (le score BBCA) les émissions de gaz à effet de serre évitées pendant la construction, son exploitation durant 50 ans ainsi que les capacités de stockage de carbone des matériaux biosourcés présents dans le bâtiment. Des points (5 au maximum) pourront aussi être attribués au titre de l’économie circulaire en fonction de la recyclabilité des matériaux, de la démontabiltié du bâtiment ou de sa capacité à être transformé.

L’unité retenu : le kilo équivalent C02 par m² de plancher.

Un point BBCA correspond ainsi à 10 kg de C02 non émis, soit environ 1% de réduction des émissions, ou encore l’emploi de 15 kg de matériau bio-sourcé.

Pour réduire les émissions de C02 et encourager l’innovation, le label s’appuie d’une part sur des éléments consensuels normalisés comme la RT 2012 ou la méthode ACV (analyse du cycle de vie) et d’autre part sur des référentiels plus émergeants (label bio-sourcé, modèle D de la norme NF EN 15804).
Dans un premier temps, le label BBCA sera disponible pour les logements  correctifs et les bureaux. En fonction du score atteint, le label pourra  avoir 3 niveaux différents :
- BBCA : 25 points
- BBCA Performance : 40 points
- BBCA Excellence : 50 points soit une réduction de 500 kg C02 par m²  construit par rapport à la moyenne du marché.

En pratique

Le label sera accessible à partir du 24 mars prochain, le temps de former et de certifier les référents BBCA qui accompagneront les maîtres d’ouvrage dans la démarche et seront chargés de vérifier par sondage l’évaluation de l’atteinte des exigences du référentiel à deux moments.

  • En fin de conception sur la base d’un DCE (dossier de consultation des entreprises) avec délivrance d’un label provisoire
  • En fin de réalisation sur la base d’un DOE (dossier des ouvrages exécutés) avec délivrance du label définitif.

Pour les bureaux son coût sera de 6.000 € HT soit 3.000 € par étape.
Courant 2016, le référentiel sera étendu aux commerces, aux hôtels ainsi qu’à la maison individuelle. De quoi engager dès à présent l’après RT 2012 et s’attaquer véritablement à l’empreinte carbone du bâtiment (27 %) qui reste le premier poste de consommation de l’empreinte carbone de la France après le transport (25 %) et l’alimentation (17 %) [source CGDD].

En savoir plus sur l’association BBCA