> > Le point sur la filière énergies renouvelables

Le point sur la filière énergies renouvelables

Publié le 21.11.2014

La loi de programmation sur la transition énergétique favorable aux EnR

Dans son point presse du 18 novembre, l’association Qualit’EnR, par la voix de son président André Joffre, a tout d’abord exprimé sa satisfaction de voir inscrit dans loi de programmation sur la transition énergétique, la notion de mix énergétique à la fois de façon quantitative et qualitative ce qui place ainsi les énergies renouvelables au cœur de la transition énergétique.
Alors que certaines voix s’élèvent pour critiquer le dispositif RGE, André Joffre a au contraire dit tout le bien qu’il en pensait et rappeler que la qualification est une transcription d’une directive européenne et qu’elle constitue à  ses yeux « un levier d’activité conséquent et un puissant allié pour la relation client dans la mesure où 74% des Français considèrent les labels de qualité et la qualification comme les premiers critères de confiance envers les installateurs.»
A cet égard Qualit’EnR développe une politique de services qui vient renforcer les avantages de la qualification via son site « entreprise », qui permet aux professionnels qualifiés de disposer d’une forte visibilité sur la toile et de présenter leurs réalisations, son assistance technique gratuite pour répondre à des problématiques chantiers ou bien encore son kit de communication offert avec la qualification. 


La dynamique « RGE »

La mobilisation des entreprises ne fléchit pas et la dynamique « RGE » a permis une forte croissance des formations. Ainsi après une année 2013 record (+ 67% du nombre de formations pour 8.834 stagiaires formés), 2014 demeure sur une tendance haussière (de l’ordre de + 15 %) ce qui laisse à penser que le seuil des 10.000 professionnels formés sera atteint dès la fin de l’année.
Les secteurs les plus dynamiques sont le bois  (52 % des demandes de formation) et la PAC 35 %.  A l’opposé les filières solaires (le thermique comme le photovoltaïque) souffrent mais la plupart des acteurs ont déjà été formés.

Sur le plan des qualifications, malgré un rythme de 700 à 800 demandes par mois, Qualit’EnR a mis en place les structures internes ad hoc. Ainsi chaque dossier est traité en moins de 5 jours ouvrés. « 1 qualification sur 2 est délivrée en moins d’un mois, 7 sur 10 en moins de deux mois et le taux de refus demeure stable, de l’ordre de 20 % » a souligné Thierry Autric, délégué général de l’association.


Professionnalisation de la filière

Autre point de satisfaction : la qualité d’installation des systèmes utilisant les énergies renouvelables et le professionnalisme des entreprises RGE.
Ainsi entre 2007 et 2014 le nombre de prestations excellentes a été multiplié par 4 et celui des prestations défaillantes divisé par 4. Avec plus de 22.000 audits réalisés depuis 2007, 84,5 % des prestations se révèlent satisfaisantes avec seulement 3,6 % de prestations défaillantes. Auprès des professionnels RGE le pourcentage des prestations satisfaisantes monte à 92 % (72 % excellentes) et celui des prestations défaillantes tombe à 1,3 %.


Les chantiers en cours et de demain

Courant juillet l’association a lancé deux nouvelles qualifications pour le forage géothermique (sur sonde et sur nappe) avec la marque Quali’Forage. D’ores et déjà une vingtaine d’entreprises est qualifiée ou en cours de qualification.
En outre Qualit’EnR entend proposer dans les prochains mois une formation complémentaire dédiée à l’autoconsommation en complément du référentiel de base « générateurs photovoltaïques raccordés au réseau » et étendre la marque Quali’Sol aux installations collectives. 
Début 2015, une formation de 2 jours en vue d’une qualification chauffe-eau thermodynamique est en cours de finalisation.
Enfin, dans un esprit de simplification et d’amélioration des procédures de qualification, l’accent sera mis sur la dématérialisation des échanges via la mise en place de formulaires électroniques en cours de conception. Ils permettront d’être encore plus réactifs, plus rapides et de faciliter les échanges de données et l’accompagnement des installateurs.