> > Les certifications BBC se portent plutôt bien

Les certifications BBC se portent plutôt bien

Publié le 13.11.2015

L’Observatoire des Bâtiments Basse Consommation vient de publier son tableau de bord pour le troisième trimestre 2015. Les labels Bepos Effinergie 2013, Effinergie +, BBC-Effinergie et BBC-Effinergie Rénovation enregistrent des progressions constantes, preuve de l’engagement de plus en plus massif des professionnels de l’acte de bâtir pour l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments. Depuis 2007 plus de 500.000 logements et 4,37 millions de m² en tertiaire ont été livrés et certifiés alors que près de 800.000 logements et plus de 9,5 millions de m² en tertiaire sont en cours de certification. Revue de détail.

 

Bepos Effinergie 2013


Le plus récent, c’est aussi le plus avant-gardiste de ces labels volontaires, puisqu’à ce jour aucun décret ou arrêté ne définit les caractéristiques précises d’un bâtiment à énergie positive (BEPOS). C’est l’un des enjeux de l’après RT 2012.

Pour Effinergie, un bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui en plus de satisfaire à l’ensemble des exigences du label Effinergie + doit présenter une consommation d’énergie non renouvelable entrant dans le projet, diminuée de la production locale d’énergie sortant, inférieure ou égale à un écart autorisé et faire l’objet d’une évaluation de sa consommation d’énergie grise et de son potentiel d’écomobilité.

Au 1er octobre 2015, 19 programmes de logements collectifs, soit 815 logements, ont déposé une demande de certification BEPOS-Effinergie 2013 depuis l’existence du label. Parmi ces projets en cours de réalisation, 2 opérations, soit 55 logements, ont été livrées et certifiées sur le territoire national. Il s’agit de la résidence Esperia d’Angers Loire Habitat et plus récemment,  d’une  résidence  de  32 logements  dans le quartier des Bourderies à Rezé pour le compte d’Atlantique Habitations.

Dans le secteur du logement individuel, 120 logements bénéficient d’une demande de certification BEPOS-Effinergie 2013. Pour le secteur résidentiel, 26 opérations représentant 231.341 m² sont en cours de certification.


Effinergie +


Basé sur la RT 2012, ce label exige une consommation moyenne d’énergie primaire inférieure à 40 kWhep/m²/an (contre 50kWhep/m²/an pour la RT 2012), un Bbio inférieur de 20 % à la RT 2012 et une perméabilité à l’air renforcée.

En logement collectif ce sont quelques 20.360 logements qui sont en cours de certification. Le dernier trimestre (juin-septembre 2013) a été l’un des plus dynamique depuis 2013 avec 12 demandes (970 logements) en moyenne par mois de certification

En logement individuel, le label est essentiellement porté par les logements groupés et en secteur tertiaire 64 opérations, correspondant à près de 550.000 m² sont en cours de certification.


BBC-Effinergie


Basé sur la RT 2005, ce label fixe un objectif de consommation moyenne maximale d’énergie primaire à 50 kWhep/m²/an et une valeur de perméabilité à l’air inférieure à 1m3/h/m² en logements collectifs et 0,6 m3/h/m² en maisons individuelles.

En secteur résidentiel, 685.572 demandes de certification ont été déposées depuis 2007 (575.727 logements collectifs et 109.945 logements individuels). Parmi celles-ci 92 % des maisons individuelles, 69 % des maisons groupées et 69 % des logements collectifs ont été certifiés.
De son côté, 950 opérations tertiaires, soit 6,47 millions de SHON RT, sont en cours de certification, dont 64 % pour des opérations de bureaux.


BBC-Effinergie Rénovation


Ce sont en réalité deux labels dont il s’agit puisqu’en fonction de la date de construction du bâtiment, les mêmes exigences permettent de prétendre soit au label Effinergie Rénovation (bâtiments construits avant 1948) soit au label BBC-Effinergie Rénovation (bâtiments construits après 1948).

C’est de loin, ces labels qui ont le plus gros potentiel (31 millions de logements et plusieurs centaines de millions de m² de bâtiments tertiaires en France). Pour autant se sont également ces labels qui affichent les résultats les moins spectaculaires, notamment en maison individuelle en secteur diffus. Les chiffres ci-après intègrent les deux composantes du label.

87.226 logements collectifs (soit 1.367 opérations), 1.402 logements individuels dont seulement 209 maisons individuelles (secteur diffus) et 2,4 millions de m² (soit 278 opérations) de bâtiments tertiaires sont en cours de certification.

Au 1er octobre 2015, 47 % des opérations résidentielles (38 % dans le tertiaire) ont obtenu la certification.

Pour rappel, pour prétendre au label BBC-Effinergie Rénovation en secteur résidentiel, après rénovation l’objectif de consommation maximale en énergie primaire est fixé en moyenne à 80 kWh/m².an (à moduler selon la zone climatique et l’altitude). En secteur tertiaire, la consommation d’énergie primaire pour les 5 usages doit être inférieure de 40 % de la consommation conventionnelle de référence définie par la RT Rénovation dite « globale ».