> > Panorama 2014 des énergies renouvelables électriques

Panorama 2014 des énergies renouvelables électriques

Réalisé et étudié par Observ’ER ce 5ème baromètre constitue un panorama complet et actualisé de l’état de structuration des secteurs électriques renouvelables en France.

Depuis 2011 les filières renouvelables électriques françaises sont sur un rythme décroissant qui nous éloignent des objectifs de 2020. Pour autant, 2014 laisse entrevoir quelques signes d’amélioration, qui devront être consolidés dans les années à venir, et continue à investir en faveur de la R&D dans le domaine des renouvelables.

C’est le cas notamment de l’éolien dont l’activité est de nouveau en hausse.

Si pour le photovoltaïque l’objectif d’une puissance raccordée de 5.400 MWc à l’horizon 2020 est d’ores et déjà atteint (5.412 MWc installés à fin sept. 2014) la situation demeure délicate avec l’abandon de nombreux projets. Les appels d’offres apparaissent trop erratiques pour soutenir d’activité et la thématique de l’autoconsommation n’apparaît pas encore comme un véritable relais de croissance à court terme. Ce secteur demeure en quête d’un modèle économique pérenne.

Pour sa part, l’hydraulique est au point mort dans l’attente du dénouement du dossier relatif au renouvellement des concessions.

Quant aux filières émergeantes que sont les énergies marines, le solaire thermodynamique ou la géothermie elles demeurent à un stade expérimental.


Sur le plan de l’emploi, Observ’ER note, qu’à l’exception du photovoltaïque, les filières françaises ont peu ou prou réussi à conserver un niveau constant d’emploi au cours des trois dernières années.

REPERES

 

  • Objectif national 2020 de production d’électricité renouvelable : 13,24 Mtep (soit 27 % de la consommation finale d’électricité)
  • Situation à fin 2013 : 8,57 Mtep
  • Projection à l’horizon 2020 : entre 10 et 11 Mtep soit de 5 à 7 points en deçà de l’objectif.

PANORAMA REGIONAL

 

La production d’électricité d’origine renouvelable reste relativement concentrée puisque que 4 régions (Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Midi-Pyrénées et Alsace) représentent plus de 64 % de la production totale.

Ce classement est largement conditionné par la présence de la filière hydraulique sur le territoire. Ainsi, Rhône-Alpes se place largement en tête des régions et représente à elle seule près du 1/3 de la production électrique française renouvelable.

Sans la filière hydroélectrique, le classement est alors corrélé  au développement de la filière éolienne. Les trois régions de tête deviennent la Champagne- Ardennes, La Picardie et le Languedoc-Roussillon                                                                                                                                                                        
Consulter le baromètre 2014