> > Qualification « Conseil Habitat Santé »

Qualification « Conseil Habitat Santé »

Publié le 24.04.2014

Après quatre mois de formation à la Faculté de Médecine de l’Université d’Aix-Marseille, Sandra Garcia vient d’obtenir la qualification « Conseil Habitat Santé »

Sandra Garcia "Conseillère Habitat Santé" 

Alors que se met en place progressivement un encadrement sur la qualité de l’air intérieur dans certains bâtiments recevant du public, Synergisud a ouvert courant 2013 son département Santé Environnementale des Bâtiments. Sandra Garcia qui en a la responsabilité vient, après une formation universitaire niveau 3ème cycle validée par un examen, de se voir délivrer par la faculté de médecine de Marseille le titre de « Conseillère Habitat Santé ».

Issue du Grenelle de l’Environnement et soutenue par le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, cette qualification entend permettre d’améliorer la qualité vie en prévenant des problèmes de santé liés à l’habitat. Elle permet désormais à Sandra Garcia d’intervenir sur prescription médicale et à la demande d’un médecin, directement chez des patients atteints de certaines pathologies allergiques ou infectieuses, afin d’évaluer si leur environnement domestique serait susceptible d’aggraver les symptômes de leur maladie.

 

Qualité de l'air intérieur, un enjeu de santé publique

Sa mission consiste en un audit du logement, pièce par pièce, selon un protocole précis qui va permettre d’appréhender l’environnement dans lequel vivent ces personnes afin de délivrer des conseils d’éviction et des recommandations adaptées. Sont ainsi passés en revue les revêtements, les produits de construction, l’ameublement, les produits de décoration et les équipements tels que les appareils à combustion présents dans le logement, l’hygrométrie et la présence de moisissures, le type de chauffage et de ventilation, les éventuels défauts électriques visibles, l’environnement extérieur ou encore les habitudes de vie et les activités des occupants dans le logement.
En complément, des mesures physiques, chimiques et des prélèvements biologiques sont effectués en vue de détecter et de mesurer la présence de certains polluants (allergènes d’acariens, spores de moisissures, formaldéhyde, COV, CO etc.) dans le but d’évaluer la qualité sanitaire de l’environnement intérieur du logement.

 

Qualité de l'air intérieur, une nouvelle expertise pour Synergisud

Désormais, Synergisud est en capacité de poser des diagnostics en matière d’environnement domestique et de proposer toutes mesures correctives visant l’amélioration de la qualité de l’air intérieur en secteur résidentiel et tertiaire. Il entend ainsi répondre à une préoccupation grandissante des pouvoirs publics sur la qualité de l’air intérieur.