> > Réglementation Thermique dans l’existant, enfin du nouveau

Réglementation Thermique dans l’existant, enfin du nouveau

Publié le 28.03.2017

La RT dans l’existant « élément par élément » fixe les exigences minimales des produits et équipements à mettre en œuvre pour toute intervention concernant l’isolation, le chauffage, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire, la ventilation, la régulation et l’éclairage (ce dernier poste ne vise que les bâtiments tertiaires). 

Rappel

Elle concerne :

  • les bâtiments de moins de 1.000 m², quels que soit l'importance des travaux portant sur la thermique entrepris ;
  • les bâtiments de moins de 1.000 m² qui font l'objet de travaux de rénovation qui ne reprennent pas l'ensemble des postes susceptibles d'améliorer la performance énergétique.

Elle s'applique également à tous les bâtiments construits avant 1948 et à toute extension d’un bâtiment existant, dès lors qu’elle est inférieure soit à 50 m², soit à 150 m² et à 30 % de la SRT des locaux existants.

Une révision attendue depuis maintenant plusieurs années


En vigueur depuis 2007, nombre de professionnels  jugeaient cette réglementation obsolète, voire non-conforme à la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments (DPEB) qui prévoit « des révisions régulières n’excédant pas 5 ans pour tenir compte des progrès techniques réalisées dans le secteur du bâtiment ».

L’arrêté paru au J.O. du 25 mars entera en vigueur au 1er janvier 2018. Il met à jour les niveaux de performance thermique et énergétique à atteindre lors de l'installation ou du remplacement des éléments du bâtiment ayant un effet sur la performance énergétique.

A peine paru, alors que certain acteurs engagés dans la transition énergétique le juge satisfaisant et d’autres au contraire trop timide, on ne peut que recommander aux maîtres d’ouvrage non seulement d’anticiper ce texte, mais d'aller encore plus loin dès lors qu’ils souhaitent engager des travaux de rénovation visant une amélioration significative de la performance énergétique de leur patrimoine. N'oublions jamais que le but d'une réglementation est de fixer un seuil minimal à respecter et que n'empêche les maîtres d'ouvrage d'aller au-delà et ce, dans le cadre d'une démarche volontaire.

Synergisud se tient à leur disposition pour les accompagner dans leur projet et les informer sur aides publiques susceptibles de le financer au mieux.