> > «Rénovation des logements : du diagnostic à l’usage», le tout dernier Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable

«Rénovation des logements : du diagnostic à l’usage», le tout dernier Groupe de travail du Plan Bâtiment Durable

Publié le 02.06.2014

Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment Durable a demandé à Emmanuel Cau, vice-président du Conseil Régional de Nord-Pas-de-Calais et à André Pouget, Gérant du bureau d’étude POUGET Consultants, de conduire un groupe de travail autour du sujet « Rénovation des logements : du diagnostic à l’usage ». Ce groupe de travail a pour objectif de concourir à l’élaboration de la « carte vitale du logement », outil de mutualisation et de suivi dynamique de l’ensemble des informations concernant un même bâtiment.

Pourquoi un tel groupe de travail?

Afin de pouvoir rénover en disposer des informations nécessaires pour faciliter les bonnes décisions en confiance : Quels travaux réaliser ? A quels coûts ? Comment ? Quand et dans quel ordre ? Avec qui ?... Une fois le logement rénové, comment l’entretenir ? Comment le réguler ? L’utiliser ? Comment garder trace des travaux effectués ?...
L’objectif du groupe de travail « Rénovation des logements : du diagnostic à l’usage » est d’imaginer, dans un temps court, le contenu de cette “carte vitale du logement” et son mode de fonctionnement afin de répondre aux besoins identifiés, ainsi que les étapes à construire pour la mettre en place concrètement.

Appel à contributions

Dès à présent, le groupe de travail lance un appel à contributions afin de recueillir les idées, mais aussi les bonnes pratiques, les expériences, les savoir-faire… de l’ensemble de la filière. Les acteurs peuvent envoyer leurs travaux jusqu’au 30 juin dernier délai.

Afin de dessiner ensemble la « carte vitale du logement » de demain, il faut partir de la réalité de terrain aujourd’hui tenant compte des évolutions nécessaires au-delà des clivages notamment techniques : Comment est organisée et circule l’information dans les projets actuels ? Quelles sont les initiatives publiques ou privées qui sont proches d’une « carte vitale » ? C’est l’objet de cet appel à contributions.